Archives pour la catégorie Visites

Le cubisme – B

 

 

Départ du car : 8h45        Rendez-vous sur place : 10h30  Visite: 11h00  _         _       ____ Entrée 14€ 

 

Le Centre Pompidou propose une traversée inédite et un panorama complet de l’un des mouvements fondateurs de l’histoire de l’art moderne : le cubisme (1907-1917).

Première exposition consacrée au cubisme en France depuis 1953, le projet trouve son originalité dans la volonté de renouveler et d’élargir à d’autres artistes la vision traditionnellement concentrée sur ses deux inventeurs, Georges Braque et Pablo Picasso. Ces pionniers, bientôt suivis par Fernand Léger et Juan Gris, réservaient leurs créations expérimentales et novatrices à la très confidentielle galerie d’un jeune marchand alors inconnu, Daniel-Henry Kahnweiler, quand des artistes tels Albert Gleizes, Jean Metzinger, Francis Picabia, Marcel Duchamp, Robert et Sonia Delaunay assuraient à l’époque la diffusion de leurs œuvres auprès de la critique et du public en participant aux Salons parisiens.

415px-Juan_Gris_003L’exposition met ainsi en valeur la richesse, l’inventivité et le foisonnement de ce mouvement qui ne se limite pas uniquement à la géométrisation des formes et au rejet de la représentation classique mais dont les recherches radicales et l’énergie créatrice de ses membres sont aux sources de l’art moderne.

Le parcours de l’exposition vise à mettre en valeur l’évolution à rebondissement du cubisme en remontant aux sources primitivistes et à la fascination des cubistes pour Gauguin et Cézanne. Une première étape cézanienne est illustrée par la présence de l’exceptionnelle nature morte de Picasso « Pain et compotier sur une table » (1909) qui évolue vers une transcription analytique hermétique (1910-1912) et se transforme en version plus synthétique (1913-1917), qui marque ainsi le retour de la représentation et de la couleur.

La part la plus révolutionnaire du cubisme, l’invention des papiers collés, des collages et des constructions de Braque, Picasso, Gris et Henri Laurens, est superbement représentée par des grandes icônes de l’art du XXème siècle, telles la « Nature morte à la chaise cannée » de Picasso (1912) ou sa « Guitare en tôle et fils de fer » (1914).

11564993754_8e58c7e109_bLa tragédie de la Grande Guerre qui mobilise ou exile les artistes et leurs soutiens est retracée par des œuvres des artistes présents au front (Raymond Duchamp-Villon, Fernand Léger) ou qui sont restés à l’arrière parce qu’ils étaient étrangers  (Pablo Picasso: « Cartes à jouer, verres, bouteille de rhum », «Vive la France»). Ces œuvres témoignent de l’inévitable stérilisation du mouvement frappé par l’histoire.

La fin du parcours de l’exposition  présente à la fois la renaissance des rescapés comme Georges Braque (La Musicienne, 1917-1918) et l’impact exercé par le cubisme sur ses contemporains (Henri Matisse), ses héritiers abstraits (Piet Mondrian, Kasimir Malevitch) ou contestataires (Marcel Duchamp), tous tributaires de la révolution cubiste.

____________________________________________________________

Limité à 25 personnes